Syndrome de Morton

Le syndrome de Morton c'est quoi?

Le syndrome de Morton ou névrome de Morton est une souffrance par compression/irritation du nerf digital dans le canal inter-métatarsien.

Tous les espaces inter-métatarsiens peuvent être concernés, mais le plus fréquent est le 3ème espace (70%).

Petit rappel en anatomie

Le nerf est coincé entre 4 plan durs:

  • 2 têtes métatarsienne

  • 1 ligament inter métatarsien

  • L’aponévrose plantaire

Le 3ème nerf digital est plus épais que les autre: anastomose entre les nerfs plantaire médial et latéral se divisant en nerf collatéraux des orteils

Etiologie du syndrome de Morton

Irritative

Le port de chaussure étroit (les escarpins par exemple) ⇒ compression

Facteur morphologique

  • Insuffisance d’appui de M1,

  • Hallux valgus,

  • Avant pied rond,

  • Pied varus

Facteur agravant

  • Orthostatisme professionnel,

  • Séquelles de Freiberg Khoeler

  • Bursite de Serre Simon.

Fibrose: nerf normal mais pris dans un tissu fibreux allant de 2-3mm à 1 cm d’épaisseur (noyau de datte)

La clinique du syndrome de Morton

Symptomatologie

  • Patient type: 60% des cas sont femme de plus de 40 ans

  • Douleur: 

    • Unilatéral (rare bi) type «décharge électrique»

    • Apparition soudaine, oblige à l’arrêt, déchaussage, massage des orteils par flexion plantaire et écarté.

    • Réveillée par le port de chaussures étroites et des talons hauts, en phase digitigrade.

    • Irradie l’orteil, jusqu’à la commissure et s’accompagner de paresthésie

  • Formes atypique:

    • Autre espace

    • Bilatéral

    • Douleur type brulure de temps en temps

Examen clinique de Thomas Morton

Bilan algique
  • Signe de Mulder ou ressaut: Pression transversale de la palette.

  • Signe de la sonnette: La pression verticale de l’espace intercapital est douloureuse

  • Friction vertical dorso-plantaire inter-capito-métatarsienne.

  • Signe de Lassegue: Douleur à l’extension passive des orteils concernés par etirement du nerf.

Bilan sensitif

Hypo-esthésie des faces des orteils concernés ; mais aussi la pulpe des orteils.

L’hyperesthésie pour cette localisation peut être retrouvé.

Surcharge médiane de l’avant pied.

Bilan statique
Bilan de la chaussure

Diagnostique différentiel

Névrome : jamais de disparition spontanée, au contraire il existe une aggravation dans le temps.

Examen complémentaire

Normalement pas nécessaire.

Radio: muette.

Echographie: si fibrose ∅>5mm.

IRM : examen le plus fiable.

Evolution

Traitements

Podologique

  • Semelle orthopédique

  • Orthoplastie

  • Conseil chaussage:

    • Empeigne large et souple,

    • Semelage amortissant.

    • Hauteur du talon adaptée à la longueur du tendon calcanéen.

Médical

Chirurgical

  • Neurolyse: Libération du nerf du tissu fibreux.

  • Neurectomie: Ablation du tissus fibreux.

⇒ Hypoesthésie résiduelle des orteils.

Reprise de la marche le lendemain de l’intervention.

Marche chaussée 15 jours plus tard.

Si les douleurs persistes après la chirurgie, c’est qu’il existe d’autres pathologies qui sont passée inaperçus, ou il y a apparition d’un névrome cicatriciel.

Consultations au cabinet ou

A domicile

07 82 14 27 84

32 Rue Paul Belmondo

Paris 75012

Proche de la cinémathèque

 

Pédicurie:   38€

 

Domicile:    40€

 

Semelles Orthopédiques:

 

150€

Semelles -15 ans:

 

75€

Moyens de paiement

pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12,pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12,pédicure podologue Paris12, pédicure podologueParis12, pédicure podologue Paris12,pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12,pédicure podologue Paris12, pédicure podologue pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12,pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12, pédicure podologue Paris12,Paris12, pédicure podologue Paris12,

Attention ce site n'a pas pour rôle de remplacer le dialogue en direct avec un professionel de santé